1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Autour de l’urne funéraire

Autour de l’urne funéraire

Autour de l’urne funéraire

Objet séculaire, pratique et plus que jamais esthétique, l’urne funéraire se décline dans toutes les formes et les matières. Les familles cherchent aujourd’hui le réconfort dans l’organisation d’obsèques qui s’approcheront au plus près de la personnalité de leur cher disparu. La crémation étant désormais choisie par plus de 32% des français, il s’agit pour les sociétés de pompes funèbres de s’adapter à la demande. Retour sur une thématique en passe d’occuper une place de plus en plus importante dans le monde du funéraire.

L’urne funéraire : un peu d’histoire

urne funéraire ornementale

urne funéraire ornementale – tout sur l’ urne funéraire

Préhistoire, mais aussi Antiquité Grecque ou Romaine, on retrouve l’utilisation des urnes dans bon nombre de civilisations qui pratiquaient les rites de la crémation. Les matériaux utilisés pouvaient varier en fonction de la catégorie sociale, allant du simple vase en terre cuite à l’urne en or massif ou en argent pour les empereurs romains.

Aujourd’hui, l’urne décorative est également très présente dans la symbolique funéraire. On retrouve de nombreuses urnes de toutes formes et de toutes tailles sculptées ou surmontant des chapelles datant de l’émergence de l’art funéraire, spécifiquement dans les monuments s’inspirant de l’art gréco-romain. Elles apparaissent souvent drapées d’un voile sculpté qui représente le deuil. Dans son « Dictionnaire Illustré de Symbolique Funéraire », l’écrivain et photographe André Chabot nous apprend que l’urne ornementale « symbolise la dernière maison du défunt mais aussi son corps et son âme dans son unité ».

Urne funéraire : ce que dit la loi

urne funéraire star wars

urne funéraire star wars – tout sur l’ urne funéraire

Il y a quelques années, on pouvait encore être invité à dîner et se retrouver à table, prêt à déguster un délicieux poulet rôti en regardant trôner sur la cheminée une urne funéraire contenant les cendres d’une grand-mère, d’un enfant, d’un mari.

Objet symbolique et parfois même sacré, l’urne était un peu un lien ultime reliant les vivants à leur défunt. Garder une urne chez soi est désormais impossible. La loi du 19 décembre 2008 a modifié cette configuration en accordant aux cendres le statut légal de « corps ». La loi considère qu’à l’intérieur, il ne s’agit plus seulement de cendres mais d’une véritable « personne ». Il n’est donc plus possible depuis 2008 de conserver à son domicile une urne contenant des cendres.

LOI n°2008-1350 du 19 décembre 2008 – art. 16

urnes italie

urnes italie – tout sur l’ urne funéraire

Après la crémation, les cendres sont pulvérisées et recueillies dans une urne cinéraire munie extérieurement d’une plaque portant l’identité du défunt et le nom du crématorium.

Dans l’attente d’une décision relative à la destination des cendres, l’urne cinéraire est conservée au crématorium pendant une période qui ne peut excéder un an. A la demande de la personne ayant qualité pour pourvoir aux funérailles, l’urne peut être conservée, dans les mêmes conditions, dans un lieu de culte, avec l’accord de l’association chargée de l’exercice du culte.

Au terme de ce délai et en l’absence de décision de la personne ayant qualité pour pourvoir aux funérailles, les cendres sont dispersées dans l’espace aménagé à cet effet du cimetière de la commune du lieu du décès ou dans l’espace le plus proche aménagé à cet effet visé à l’article L. 2223-18-2.

Une fois la crémation effectuée et l’urne remplie, la famille optera pour l’une des dispositions suivantes, au choix :

  • Dispersion des cendres dans le jardin du souvenir du cimetière
  • Inhumation de l’urne dans un caveau familial (attention, l’urne ne doit pas être biodégradable car il peut y avoir exhumation et déplacement des corps).
  • Achat d’une concession en case de Columbarium ou d’un cavurne (emplacement réduit au sein d’un cimetière, le monument funéraire sera en format réduit également)
  • Scellement de l’urne sur un monument funéraire appartenant à la famille
  • Dispersion en pleine nature ou en mer selon la réglementation.

Bien choisir une urne funéraire

Urne funéraire

Urne funéraire – tout sur l’ urne funéraire

De toute taille et de toute forme, une urne peut être choisie au préalable par son futur « locataire » dans le cadre d’une rédaction de dernières volontés, ou par la famille qui aura opté pour la crémation.

Le choix devra bien entendu se porter sur la destination de l’urne et sera différent en fonction d’une inhumation en caveau ou d’une dispersion et/ou immersion en pleine mer.

Austères, colorées, arrondies, art-déco, avec ou sans motifs religieux, en marbre, carton, bois, métal, porcelaine, argile, sable compacté, ornementées ou sobres, les choix ne manquent pas et les prestataires de services funéraire s’adaptent à tous les budgets. Les tarifs peuvent varier de 90 euros à plus de 500. On trouve des urnes funéraires entièrement biodégradables dont une catégorie spécialement étudiée pour l’immersion en mer. Les concepteurs vont jusqu’à adapter l’offre aux tendances du marché puisque que l’on peut également se procurer des urnes Star Wars à l’effigie de l’Etoile Noire ou de la tête de Dark Vador !

Un autre concept intéressant, celui des urnes biodégradables proposant à travers un « kit » une alliance cendres/terreau/graine afin de faire pousser un arbre qui naîtra de vos cendres !

L’urne est en carton biodégradable et contient :

  • Un réceptacle à cendres de 3.5 litres.
  • Une galette de terreau et un sachet de graines de pin d’Alep (qui peuvent être remplacées par les graines de son choix)
  • Un petit pot en carton pour le terreau et la graine
  • Un couvercle en carton.

Une autre façon d’envisager éternité et écologie !

Articles connexes à « Autour de l’urne funéraire » :

Sophie

Rédactrice Web Freelance

De formation littéraire, Sophie a travaillé durant une quinzaine d’année au sein de l’événementiel et de la télévision. Une reprise d'études en 2010 en licence de psychologie lui donne envie de créer sa structure de rédactrice indépendante pour plusieurs plateformes. Elle est chroniqueuse sur des sites comme AlloLeCiel, Scribium (exSuite 101) ou le blog de Testamento.