1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, average: 3,67 out of 5)
Loading...

Epitaphe : origine, définition et exemple d’épitaphe

Epitaphe - Tout sur l' epitaphe

Epitaphe – Tout sur l’ epitaphe

« Finalement, nous ne regretterons pas d’être venus ».

C’est une petite phrase anodine que l’on croise au détour d’une allée pavée du Père Lachaise. Gravée dans une simple dalle blanche en marbre de Carrare, les occupants de cette sépulture ne font pas partie de la liste à rallonge des célébrités qui occupent le site pour l’éternité. Ce sont des illustres inconnus parmi les 70 000 sépultures du lieu. Pourtant, c’est une phrase qui ne laisse pas indifférent. Drôle, un peu ironique, apaisante et sereine, elle laisse entrevoir la personnalité de celles et ceux qui ont trouvé le repos.

Ces phrases que l’on peut lire sur des pierres tombales, on les appelle des épitaphes. Quelquefois courtes, à rallonge, dramatiques, cocasses, ironiques, laconiques, tendres ou amoureuses. C’est en quelques sortes la dernière touche personnelle et scripturale accordée à celui qui n’est plus. Il s’agit de trouver les bons mots de la fin !

L’épitaphe, origine et définition

Epitaphe

Epitaphe

Le mot épitaphe est issu du grec ἐπιτάφος « épitaphos ». « Epi » signifiant « sûr » et Taphos « le tombeau ». Il s’agit donc d’une inscription apposée sur une sépulture. Souvent élogieuse, elle peut être décidée au préalable par le futur occupant du lieu qui aura la bonne idée d’évoquer de son vivant ses dernières volontés. Mais elle peut également être rédigée et gravée ou déposée après l’inhumation, par des proches, familles ou amis. Inscrire une phrase, un texte ou quelques mots sur une sépulture n’est pas une mode jeune de quelques siècles. Cette construction du souvenir prenait déjà ses racines dans la Rome et la Grèce Antique.

Quelques épitaphes célèbres.

Epitaphe - epitaphe

Epitaphe – epitaphe

Des cimetières cachés de Province ou concentré de célébrités au Père Lachaise, au cimetière de Montmartre ou de Montparnasse, il n’y a pas de hiérarchie de l’épitaphe. Tout est possible à condition que cela reste dans le domaine du respectueux : pas d’insultes ni de caractère discriminatoire. C’est ainsi que l’on peut découvrir une sépulture qui ne comporterait ni date, ni nom, ni même une seule indication qui pourrait suggérer que la tombe est occupée ou qu’elle ne l’est pas. Une seule épitaphe pour résumer le lieu.

D’autres choisissent de faire figurer sur le marbre une indication qui va leur conférer une importance non négligeable : « Parent de Napoléon », « Porte manteau du Roi », « Avocat à la Cour », autant de titres qu’il ne faut surtout pas oublier de mentionner pour conserver un certain statut social même en étant mort.

Parmi quelques épitaphes visibles dans des cimetières renommés, on peut lire :

Epitaphes au Père Lachaise

Epitaphe - Epitaphe de Bruno Cremer

Epitaphe – Epitaphe de Bruno Cremer

– J’ai aimé parcourir le chemin à tes côtés (épitaphe antique)

– Après avoir goûté aux charmes de l’amour, ils goûtèrent toute leur vie au plaisir des confidences (épitaphe antique)

– Vivre : installer provisoirement une résidence principale. Mourir : aménager définitivement une résidence secondaire (Columbarium). épitaphe célèbre

– Ils furent émerveillés du beau voyage qui les mena jusqu’au bout de la vie. (épitaphe gravé sur la tombe de Arbelot Fernand, musicien et acteur français)

– Tu t’en vas sans moi, ma vie, tu roules et moi j’attends encore de faire un pas (épitaphe gravé sur la tombe de Henri Michaux, écrivain, poète et peintre français)

– Que devient le rêve quand le rêve est fini ? (épitaphe célèbre du Père Lachaise)

– Infirmière des gueules cassées.

– Il est parti comme il a vécu, comme un ange (épitaphe gravé sur la tombe de Ticky Holgado, acteur français)

– Il aimait Stendhal, Pavarotti, Gamine, les Pink Floyd. Mais à 29 ans.

Epitaphes au cimetière du Montparnasse

– J’ai vu le monde… , il commençait à Récife (épitaphe gravé sur la tombe de Cicéro Dias, peintre moderniste brésilien)

– Ceci est un trou de mémoire (épitaphe gravé sur la tombe de Bruno Cremer, acteur français d’origine belge)

Epitaphes au cimetière de Montmartre

– Mourir ? Plutôt crever ! (épitaphe de Siné)

– Pour moi, peindre c’est la vie, la vraie vie, ma vie (épitaphe de Victor Brauner, dessinateur)

L’épitaphe pour laisser une trace après sa mort

Epitaphe Valério - Epitaphe

Epitaphe Valério – Epitaphe

De tous temps, l’homme a souhaité laisser une trace de son vivant. Pour ce faire, il a utilisé bon nombre de disciplines telles que la peinture, la sculpture, l’architecture, l’écriture, et plus récemment la photographie, le cinéma. Autant de supports qui permettent de se souvenir d’un nom. Certains ont vu grand dans cette tâche : empereurs, souverains, pharaons, on peut encore admirer aujourd’hui les témoins de ce passé qui compte quelques personnalités relativement mégalomaniaques ! Ces œuvres monumentales sont autant de traces de vies humaines propulsées malgré elles (ou pas !) au cœur de l’histoire. Pour les autres, les inconnus de l’humanité, il ne reste pas énormément de solutions. Pas de pyramides à construire ni de château à Versailles. Mais la volonté farouche de laisser une trace de son passage sur cette planète, un clin d’œil sur sa mort. Cette volonté, elle s’exerce à travers les épitaphes.

Dix rêves de pierre – Blandine Le Callet

Romancière et essayiste, Blandine Le Callet est partie à la rencontre de dix épitaphes. Dans son ouvrage intitulé « Dix rêves de pierre », l’auteure s’est inspirée d’inscriptions réelles, véridiques, apposées dans des lieux d’inhumations divers et variés. Dix épitaphes qui renferment des secrets, des derniers instants de vie résumés et gravés dans la pierre avec des mots simples ou des tirades dithyrambiques. Ces mots sont devenus des histoires imaginées pour notre plus grand plaisir. Blandine Le Callet nous entraîne dans ce qu’auraient pu être ces vies, dans ce que l’on peut reconstituer à la lecture d’une toute petite phrase sur une pierre tombale. Une épitaphe pour résumer une vie, pour conjurer la mort. Une épitaphe pour se souvenir ou pour imaginer.

Un ouvrage qui ne laisse pas insensible car après tout, quel est le rôle ultime de l’épitaphe, sinon de laisser l’espoir à celui qui l’a décidée (et qui bien souvent n’est plus), d’exister encore un peu sur le chemin des vivants.

Articles connexes à « Epitaphe : origine, définition et exemple d’épitaphe » :

Sophie

Rédactrice Web Freelance

De formation littéraire, Sophie a travaillé durant une quinzaine d’année au sein de l’événementiel et de la télévision. Une reprise d'études en 2010 en licence de psychologie lui donne envie de créer sa structure de rédactrice indépendante pour plusieurs plateformes. Elle est chroniqueuse sur des sites comme AlloLeCiel, Scribium (exSuite 101) ou le blog de Testamento.