Organisation d’obsèques et dernières volontés

Organisation d’obsèques et dernières volontés« Cela lui aurait vraiment plu ! »

C’est une phrase que l’on peut souvent entendre après des obsèques. Lorsque tout s’est bien passé et que la foule s’est pressée, humble, pleine d’hommages et de dévouement, laissant transparaître à travers plusieurs témoignages, la place de choix qu’occupait le défunt dans le cœur de chacun.

Prévoir ses obsèques - organisation des obsèques

Prévoir ses obsèques – organisation des obsèques

Cette phrase est pourtant complètement surréaliste car l’organisation d’obsèques se fait quand même la plupart du temps sans l’avis du principal intéressé à qui il n’est plus possible de demander quoi que ce soit : le dress-code, le menu pour les invités, la musique, les  photos. Tout au plus a-t-on juste eu le temps de notre vivant de souscrire une assurance obsèques et de choisir la crémation ou l’inhumation dans un caveau. Une préoccupation encore très lointaine pour bon nombre de français qui préfèrent laisser ces considérations à leur descendance. La prévoyance oui, mais le choix de son cercueil, pas tout de suite.

Prévoir des obsèques, laisser des dernières volontés en ce sens est pourtant synonyme de réconfort.
Une tranquillité d’esprit qui n’a pas de prix, pour le temps qu’il nous reste à vivre et pour les êtres qui nous sont chers : une prévoyance bien plus essentielle qu’on pourrait le penser.

Pourquoi prévoir d’organiser ses obsèques ?

Prévoir ses obsèques - Organisation des obsèques

Prévoir ses obsèques – Organisation des obsèques

La première réponse à cette question revêt un aspect purement financier. Organiser ses obsèques permet à sa famille ou à ses proches de se décharger financièrement d’une telle dépense. La mort et l’argent n’ont jamais fait bon ménage et lorsque l’on se retrouve accablé par le chagrin, il est souvent préférable de ne pas venir ajouter à la peine des contingences financières qui auront vite fait de s’amonceler. Comme toute autre prestation de service, la gestion d’obsèques a un coût. Celui-ci semble quelquefois démesuré face à la détresse éprouvée par le demandeur. Pourtant, le secteur du funéraire regorge de professionnels compétents qui n’hésitent pas à adapter leur offre au budget de  la clientèle.

Mais au delà de l’aspect financier, il est aussi possible de se pencher sur l’organisation de ses obsèques d’ un point de vue un peu plus personnel et affectif. Une fois les formalités de base réglées par le biais de l’organisme de prévoyance choisi, il est toujours temps d’énoncer des dernières volontés afin de faire de ce jour un moment spécial pour vos proches. Des proches qui garderont en mémoire cette journée d’obsèques comme un dernier bon moment passé en votre compagnie.
Organiser ses obsèques de A à Z est un acte altruiste qui peut permettre à son entourage d’entamer son deuil d’une façon plus sereine, plus apaisée.

Prévoir ses obsèques : les rituels qui font du bien

Prévoir ses obsèques - Organisation des obsèques

Prévoir ses obsèques – Organisation des obsèques

En France les cérémonies organisées autour des obsèques sont pour la plupart du temps assez classiques. Religieuses ou laïques en fonction de l’obédience du défunt, on procède à des lectures de textes, une écoute des musiques favorites. Un recueillement. L’envie de pleurer est omniprésente dans l’auditoire, Les visages sont tristes et fermés.

Pourtant, aucune loi n’empêche une famille d’organiser des obsèques un peu plus personnalisées. Une cérémonie qui deviendrait non plus un moment de tristesse mais plutôt un lieu de rencontre,  d’échange et de partage autour du souvenir de la personne disparue. Prévoir un discours à faire lire par ses proches, des messages personnalisés pour chacun de ses amis. Décider de la musique, de la tenue vestimentaire ( adieu le noir, pourquoi ne pas porter des couleurs pour célébrer la joie d’avoir partagé cette existence ). Demander à chacun d’évoquer un souvenir heureux, décider d’un buffet pour que les personnes présentes se retrouvent autour d’un verre de vin et de plats réconfortants et gourmands. Parce que celui qui n’est plus là était un épicurien, un amoureux de la vie et de ses plaisirs. Autant de rituels qui feront du bien à toute l’assemblée. Des proches qui ressortiront de ces obsèques non pas le coeur en berne et rempli de larmes, mais l’esprit en paix, heureux d’avoir partagé et honoré le souvenir d’une personne aimée.

Tout est possible en matière de dernières volontés, à partir du moment où elles ont été exprimées du vivant de la personne concernée, il est même fortement recommandé de prendre ses dispositions afin de veiller à ce qu’elles soient respectées (nommer par exemple une personne de confiance chargée d’exécuter des demandes spécifiques en matière d’organisation des funérailles).

Jean-Louis Foulquier : des obsèques sur mesure

Prévoir ses obsèques - Organisation des obsèques

Prévoir ses obsèques – Organisation des obsèques

C’était un homme de radio, journaliste, animateur, producteur, ami des stars, découvreur de talent, instigateur des Francofolies de la Rochelle, Jean-Louis Foulquier s’est éteint à l’âge de 70 ans en décembre 2013 des suites d’un cancer.
Il fut inhumé le 14 décembre 2013 au cimetière de Montmartre.
Quelques jours auparavant, sa famille avait fait passer un communiqué de presse à l’attention de tous ceux qui souhaitaient lui rendre un dernier hommage. Ni fleurs ni couronnes, juste un verre vide que l’on remplirait sur place pour trinquer à sa santé et lui dire au revoir.

Le jour venu, Montmartre était ensoleillé, on entendait la fanfare et les confréries de la Butte, des petits poulbots s’agitaient dans les allées du cimetière au milieu des quelques 500 personnes venues suivre le cercueil de Jean-Louis Foulquier. Des tonneaux de vin trônaient à l’entrée avec une petite affichette simple et explicite « Servez-vous ! ». Le message était passé : aller trinquer à la santé de Jean-Louis, venir avec son verre ou qu’importe, il était fourni pour celles et ceux qui l’auraient oublié.

Ils ont défilé devant son caveau encore ouvert, ces anonymes et ces célébrités de tous horizons, un verre à la main et le coude monté bien haut, en trinquant devant lui une dernière fois, à sa santé, et en déposant le verre vide au pied des chapelles environnantes. Le cimetière de Montmartre n’était pas triste ce jour là, car on y célébrait l’amitié, la convivialité, le bonheur d’être encore ensemble, malgré la mort.

C’était sa dernière volonté et celle de sa famille, boire un coup tous ensemble, une ode à la vie, à la beauté de chaque chose.

Organiser ses obsèques, c’est faire un incroyable pied de nez à la mort en éparpillant de la vie là où l’on croit qu’il n’y a plus rien. C’est vivre encore un peu dans l’ultime journée de notre existence, celle où il va falloir passer le flambeau de la vie, expliquer à tous ses proches à quel point nous avons été heureux de les connaître et combien la vie fût douce à leurs côtés.

Articles connexes à « Organisation des obsèques et dernières volontés » :

Sophie

Rédactrice Web Freelance

De formation littéraire, Sophie a travaillé durant une quinzaine d’année au sein de l’événementiel et de la télévision. Une reprise d'études en 2010 en licence de psychologie lui donne envie de créer sa structure de rédactrice indépendante pour plusieurs plateformes. Elle est chroniqueuse sur des sites comme AlloLeCiel, Scribium (exSuite 101) ou le blog de Testamento.