Etapes de la vie : le premier investissement

Découvrons une nouvelle facette de ces étapes de la vie : le premier investissement. Le premier investissement est souvent la conséquence logique du premier salaire mais cela dépend de chacun. Acheter n’est pas ce qui intéresse forcément tout le monde, ni au même moment, ni la même chose. Certains achètent un bien immobilier dès leur premier emploi. Parfois c’est à 18 ans pour ceux qui ne font pas d’études. Cela peut être un achat réalisé après de longues études et après avoir obtenu son premier emploi.

Etapes de la vie : le premier investissement

Rares sont ceux qui ont la chance d’hériter de belles et grandes propriétés ou de maisons de famille. Pour autant l’immobilier est souvent le premier achat important. Mais cet achat immobilier, qui implique des capitaux conséquents, ne constitue pas les toujours le premier ni les seuls investissements réalisés. Il est fréquent de faire un premier investissement en vue d’un achat immobilier afin de disposer d’un « apport ».

L’immobilier mais pas seulement

L’achat immobilier c’est celui que quasiment tout le monde souhaite faire en effet car il permet d’avoir un toit à soi. Il permet aussi de capitaliser sur le long terme et de rembourser le bien mensuellement au lieu de payer un loyer d’un montant comparable mais qui ne donne pas la propriété du bien à terme.

Certains investissent tôt dans des collections ou des objets de valeur. Des collectionneurs passionnés passent une grande partie de leur temps à rechercher l’objet qui leur manque pour compléter leur collection. Les vide greniers font à ce titre de la résistance ! Les nouvelles technologies et internet ont permis l’essor de sites comme le boncoin, mais les brocantes restent populaires. Un collectionneur habile peut, en achetant à un bon prix et en revendant plus cher, se constituer une belle collection qui peut prendre de la valeur. Dans ce cas de figure la cote peut varier fortement suite aux effets de mode, mais la passion des collectionneurs va généralement au delà de la seule valeur de leurs achats. Le premier investissement pour un collectionneur peut être une pièce de choix dans le domaine qui le passionne. Même si c’est une pièce d’une valeur modeste il mettra un soin particulier à réaliser ce premier investissement.

L’investissement dans l’art

Certains objets prennent de la valeur avec le temps du fait de leur âge, de leur rareté, ou bien de la valeur que les gens lui accordent. Certaines montres ou œuvres d’art font partie de ce genre de bien dans lesquels les plus riches ou les passionnés investissent souvent. L’avantage d’un investissement est bien souvent financier. Mais avec l’art ou les objets de collection, s’y ajoute un petit plus, ce « supplément d’âme » que l’on accorde aux beaux objets. Qu’il s’agisse d’une lettre autographe d’un personnage célèbre, d’une dédicace d’un grand sportif ou d’une peinture ou d’une montre de collection : on investit alors dans un objet chargé d’une valeur spécifique. Comme pour les autres investissement il y a un risque. Celui d’avoir acheté un faux, celui de voir la valeur de son investissement chuter, mais avec un tableau ou un objet de collection, l’amateur peut en profiter chaque jour en le contemplant.

L’investissement financier

Si quelqu’un investit dans des actions d’une société, c’est pour pouvoir toucher des dividendes ou avec l’espoir que le cours des actions choisies augmentent. En définitif l’objectif est de posséder un portefeuille d’actions qui vale davantage. Nombreux sont les pièges qui guettent l’investisseur novice, mais de nos jours des garde fous existent. L’AMF joue son rôle de « gendarme de la bourse », la réglementation impose à ceux qui proposent des produits financiers toute une série de règles visant à protéger l’investisseur. De nos jours les marchés financiers sont accessibles. Certains proposent d’investir dans des fractions d’actions, afin de faire baisser le ticket d’entrée. Investir en bourse n’est plus l’apanage des nantis.

Passion et raison

Nous l’avons vu on peut investir par passion ou par raison. Mais les deux peuvent se combiner. Investir cela peut être aussi le moyen de marquer son attachement à une structure ou un héritage. Ceux qui investissent dans des maisons espèrent la plupart du temps que cette maison vaudra davantage dans l’avenir. Mais le choix de la région apporte souvent un élément de passion. C’est un phénomène que l’on retrouve beaucoup en ville ou sur le littoral : (Bretagne, Normandie, La Baule, Saint-Tropez, Biarritz, Arcachon…). Les attaches familiales, un goût prononcé pour telle ou telle ville viennent nuancer la seule raison. De plus un bien immobilier possède une valeur à l’échelle de la terre. Ce n’est pas que du spéculatif ou une valeur en bourse. Ces quatre murs et un toit représentent aussi le foyer avec tout l’attachement affectif qui en découle.

Des objectifs multiples

Le premier investissement quel qu’il soit peut donc poursuivre un ou plusieurs buts : le premier est d’avoir, de posséder un bien pour son utilité (montre, maison, bateau, vieille voiture…). Un autre but peut être la passion ou un idéal. Les œuvres d’art en constituent un bon exemple. Parfois l’investissement est lié à un projet professionnel. Pour pouvoir s’établir il faut investir. Du restaurateur au garagiste en passant par un commerçant les conditions varient mais un premier investissement peut être nécessaire. Un autre but est la spéculation. Les actions cotées en bourse en constituent un bon exemple. Enfin un autre point de vue est celui de la sécurité qu’apporte l’investissement: Investir que cela dans l’immobilier en campagne, investir dans l’énergie verte, dans l’autonomie énergétique, dans l’agriculture …

Investir c’est anticiper

Investir outre la passion est une forme d’anticipation sur l’avenir. On investit dans des actions lorsque l’on a confiance dans l’économie et dans une tendance haussière. On investit dans des biens immeubles quand le marché de l’immobilier en espérant une plus value. Chacun à son échelle investit en fonction de l’avenir qu’il discerne. Un point commun les rassemble : investir c’est être capable de contenir la préférence pour le présent pour être capable de patienter parfois de longues années avant de toucher les fruits de cet effort. A ce titre on pourrait dire que l’on devient réellement adulte le jour où l’on accepte de tempérer ses envies immédiates pour une meilleure satisfaction ultérieure. Parmi les étapes de la vie : le premier investissement peut donc être vu comme un signe de maturité.