1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Epargne et placements financiers : de l’intérêt de faire un inventaire

Epargne et placements financiers : de l’intérêt de faire un inventaire

Epargne et placements financiers : de l’intérêt de faire un inventaire

Selon le lexique de finance, l‘épargne se définit comme les économies que chacun peut faire au cours de sa vie. Il est possible, à un moment donné, d’économiser de l’argent pour faire face à des situations imprévues ou encore financer un projet, voire préparer sa retraite. Pourtant en quoi consiste exactement l’épargne ? Quel intérêt à t-on d’inventorier ces placements financiers via Testamento.fr ?

Définition de l’épargne :

L’épargne se définit comme la partie de l’argent qui n’est pas consommée et qui est mise de côté. Il s’agit d’un investissement volontaire. Les principales formes de l’épargne :

  •  l’épargne dite « liquide » : ce type d’épargne permet de disposer de son argent immédiatement. Ce sont des ressources disponibles et utilisées pour le quotidien. Il s’agit par exemple du compte courant, d’un livret jeune ou encore d’un livret A.
  • l’épargne financière : l’épargne financière permet de faire fructifier son capital et de bénéficier ainsi des plus-values : il s’agit d’un investissement rémunérateur. L’épargne financière peut être constituée des sommes d’argent placées à la banque, des produits financiers d’investissement immobilier, lesquels peuvent être financiers par le particulier lui même mais aussi par le biais de son employeur (entreprise).

Ici nous nous intéressons aux placements financiers dans un premier temps qui sont les placements les plus populaires.

Placements financiers 

Les placements financiers sont les plus rémunérateurs. Il s’agit d’investissements permettant de dégager des plues-values sur le long terme. Les solutions pour épargner sont multiples. Par conséquent, ils peuvent aussi parfois impliquer plus de risques. Il s’agit généralement de placements à long terme.

On distingue, notamment :

L’assurance vie est le placement préféré des français, il s’agit d’un contrat d’épargne signé entre un assureur et un assuré, l’objectif étant de faire fructifier son argent dans l’optique d’un projet futur ou pour financer sa retraite. L’assuré peut placer son épargne sur un fond en euros sécurisé ou choisir de le dynamiser en investissant sur des supports en unités de compte, sujets aux fluctuations des marchés financiers. Si l’assuré décède avant la fin (le terme du contrat) la rente sera reversée aux bénéficiaires désignés par l’assuré. La Cour des comptes estime aujourd’hui à plus de 4 milliards d’euros le montant des capitaux en déshérence, ce qui signifie qu’ils n’ont pas d’héritiers avérés (1).

Les plans épargne retraite sont utilisés pour financer les retraites. Ces produits d’épargne permettent de se constituer un capital ou une rente. Il existe plusieurs dispositifs disponibles pour les particuliers tels que le Plan d’Epargne Retraite Populaire et le contrat Madelin pour les travailleurs non salariés. Par exemple, selon une étude menée par le ministère du Travail parue le 24 juillet 2015, 3,2 millions de salariés détiendraient un Plan d’Epargne pour la Retraite Collectif (dispositif d’épargne salariale), soit 20,8 % d’entre eux.

Les comptes titres : le compte titre peut être définit comme un placement financier d’investissement. Il s’agit d’un compte bancaire associé à un compte courant permettant d’investir sur les marchés financiers. Il est possible d’investir directement dans des produits financiers tels que des actions, ou encore des obligations. Différentes opérations peuvent être effectuées sur ce compte : achats, ventes, paiements de dividendes, soit directement par le titulaire sur le site internet de sa banque ou du courtier, soit par l’intermédiaire de sa banque. Or, toujours selon le récent rapport de la Cour des comptes, le nombre de comptes, y compris les comptes titres identifiés comme inactifs, en déshérence, s’élèverait à 1,8 million soit 0,14 % du montant des comptes ouverts auprès des banques. 

Face à l’avènement du numérique, notre rapport au patrimoine doit être intégralement repensé à moyen et long terme. Inventorier ses biens, les conserver, et faire consigner ces informations par un ami, un proche ou un notaire semble aujourd’hui indispensable.

En faire son inventaire :

Notre inventaire express est en effet né d’un constat simple : chacun d’entre nous possède des biens, néanmoins avec le temps ils s’accumulent et par conséquent il n’est plus toujours facile de les gérer voire de les organiser. Or, en considérant qu’une très large majorité de français  » économise  » à long terme leur argent par l’épargne via de multiples placements, il semble judicieux de les inventorier, d’autant plus qu’il arrive que certains d’entre eux puissent être oubliés lors de l’ouverture d’une succession. Afin d’éviter cette situation et simplifier la vie de ses proches, Testamento vous propose d’inventorier les biens à ne surtout pas oublier.

L’établissement d’un tel acte d’inventaire consiste à répertorier tous les biens du défunt ; qu’il s’agisse des biens mobiliers, immobiliers, numériques mais également des placements financiers.

La démarche sur testamento.fr est assez simple, après avoir consigné les informations relatives à chaque bien en toute sécurité, l’utilisateur aura le choix entre 3 options :

  • Exporter gratuitement le document au format PDF pour le conserver par ses propres moyens ;
  • Enregistrer et transmettre son inventaire à un notaire, qui l’inscrira en toute confidentialité dans le fichier des notaires ;
  • Réaliser un Testament Express et y intégrer gratuitement son inventaire.

Avec le numérique aujourd’hui, cela semble être un jeu d’enfant, mais l’enjeu d’une telle démarche dépasse le simple fait de lister ce qui nous est important, il s’agit en réalité de pouvoir transmettre l’essentiel quitte à ne pas passer à côté de trésors cachés…

(1) En savoir plus

Je fais mon inventaire

 Articles connexes à « Epargne et placements financiers : de l’intérêt de faire un inventaire » :

Henry

Juriste

Diplômé d’un Master 1 en Droit privé, carrières judiciaires et d’un Master 2 en Propriété Intellectuelle, Henry s’est spécialisé en Propriété Intellectuelle appliquée au numérique. Il dispose d’une expérience au sein de plusieurs cabinets d’affaires en droit commercial.

Les derniers articles par Henry (tout voir)