« Mon vieux » : Elie Sémoun

Ce week-end, j’ai regardé le documentaire « Mon Vieux », réalisé par Elie Sémoun. Il y a raconte la fin de vie de son papa, diminué petit à petit par la maladie d’Alzeimer.

Ce documentaire, diffusé par La Chaîne Parlementaire (LCP), filmé avec beaucoup de justesse par Marjory Déjardin, m’a profondément touché. On y évoque la dépendance, la vie, la mort, les souvenirs d’une vie, avec beaucoup de pudeur. Elie Semoun passe du temps avec son père Paul, né en Algérie. La caméra les accompagne dans ces échanges parfois ubuesques, parfois drôles, et toujours plein de tendresse.

Maladie d’Alzeimer : la (lente) décadence

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative caractérisée par une atteinte progressive et irréversible du cerveau. Elle appartient au groupe des maladies appelées « démences ».

Source Ameli.fr

La maladie d’Alzeimer touche, rien qu’en France, 160 000 personnes par an, soit près de 450 nouveaux cas par jour. Elle vient ronger la vie des personnes touchées et les proches qui les entourent.

« Mon vieux » met en lumière le vaste sujet des aidants

Elie fait référence à une conversation avec un médecin, pendant le documentaire, en formulant une recommandation à sa soeur :

« Sois égoïste, pense un peu à toi. Les aidants vivent moins longtemps que les autres, car ils endurent beaucoup en accompagnant un proche. »

Ceux qu’on appelle des « aidants » sont des personnes comme vous et moi qui aident un parent, souvent un père ou une mère, ou un conjoint, alors que celui-ci perde son autonomie. On estime qu’il y a 11 millions d’aidants en France, soit un français sur 6 ! Plus de la moitié d’entre eux travaillent, ce qui signifie qu’ils doivent conjuguer entre leur emploi, leur vie personnelle et l’aide à une personne dépendante.

Vous l’aurez compris, je ne peux que vous recommander de regarder ce beau documentaire, qui met en lumière un sujet tabou qui mérite d’être mieux connu de tous. Merki à Elie Sémoun pour ce partage intime et altuiste !

Suivez-moi
Les derniers articles par Virgile Delporte (tout voir)