E-interview Testamento Claire Chambolle

Une nouvelle e-interview sur la succession

claire chambolle

Avec Claire Chambolle, les e-interviews Testamento sur la succession interrogent cette fois une économiste. Ceci dans le but de mieux cerner ce que nous entendons à travers ce mot si mal connu : succession !

Claire Chambolle

Claire Chambolle est chercheur en économie à l’INRA (Institut national de la recherche agronomique) et enseigne à l’Ecole Polytechnique. Docteur en économie (Panthéon Sorbonne), elle intervient régulièrement dans des colloques et séminaires sur le thème du commerce de détail en France et sa réglementation. Elle a écrit de nombreux articles dans des revues universitaires et participé à deux ouvrages : La loi Galland sur les relations commerciales : jusqu’où la réformer ? et Économie de la distribution.

E-interview Testamento Claire Chambolle

Stéphane Girardot : Claire Chambolle, est-ce que vous pouvez vous présenter ?

Claire Chambolle : Je suis économiste. Directrice de recherche à INRAE et enseignante à l’Ecole Polytechnique

SG: Est-ce que vous pouvez me dire quel héritage transmet-on ?

CC: Je vais vous faire une réponse de mère de famille lorsque l’on est parent on essaye de transmettre beaucoup de choses. On essaye de transmettre, on n’est jamais certain d’y parvenir notre goût pour des activités, musique, lecture sport … notre patrimoine culinaire aussi, à travers les petits plats que l’on cuisine et puis aussi un certain art de vivre et bien sur, des valeurs morales. Mais tout cela demeure relativement incertain dans la transmission et je dirais que par ailleurs, on peut transmettre des biens ou des propriétés immobilières et cette transmission-là m’apparaît un peu plus certaine.

SG: Est-ce que d’après vous on doit anticiper sa propre succession?

CC: Oui, je pense que c’est très important d’anticiper sa succession. Récemment j’ai eu cette expérience car mes parents nous ont légué avec mes frères une demeure familiale dont ils ont conservé l’usufruit
Ils ont fait cela de leur vivant. Et j’ai trouvé que c’était une très bonne démarche. D’une part cela permet d’éviter des droits de succession qui peuvent mettre en danger la conservation de cette demeure. Mais aussi cela m’a permis de prendre conscience de la responsabilité d’une propriété ce que je n’avais pas du tout avant. Cela a aussi permis de discuter en famille de ce que l’on voulait faire de cette maison si on voulait entreprendre des travaux d’entretien, de rénovation et dans quelles conditions, s’il fallait déjà contribuer.

Et finalement toutes ces conversations ont eu lieu du vivant de mes parents cela s’est passé sans heurts. Si cela avait dû se faire de façon concomitante avec un décès je pense que probablement cela aurait été moins apaisé
Je pense que l’anticipation c’est vraiment important cela c’est d’un point de vue personnel, j’espère de continuer d’anticiper par rapport à mes enfants du point de vue de cette expérience personnelle.

Après, en tant qu’économiste en pensant au personnes très fortunées il est vrai que la transmission du patrimoine et on peut citer les travaux de Thomas Piketty est quelque chose qui peut renforcer les inégalités, les faire perdurer en tous cas dans cette optique-là, on peut imaginer qu’anticiper, ne pas tout transmettre notre patrimoine, en léguer une partie à une fondation ou à une cause cela peut être aussi quelque chose d’intéressant.
Je ne vous parle là pas à titre personnel, mais de manière plus générale.

SG: Quel est votre regard sur la succession, sur la façon dont on perçoit ? Il y a-t-il encore des tabous? Comment ça évolue?

CC: j’ai l’impression que c’est de moins en moins tabou justement, grâce au fait que c’est de plus en plus anticipé on peut en parler. Avant ce qui peut être le rendait tabou c’est qu’effectivement comme c’était concomitant au décès et qu’on ne veut pas parler du décès des personnes.


C’était un tabou car parler de la succession cela revenait à envisager froidement le décès de nos proches et je pense que le fait d’anticiper cela permet de ne plus rendre cette question tabou et je pense que c’est un bon progrès de ce point de vue.

SG: Claire Chambolle, je vous remercie.

CC: Je vous remercie.


Inscription à notre newsletter

En vous inscrivant à notre newsletter vous bénéficierez des avantages qu’elle apporte : des informations sur la succession et l’évolution de la réglementation, des offres spéciales & des promotions et également pouvoir profiter prochainement de notre système de parrainage.

Les derniers articles par Stéphane Girardot (tout voir)