Les stars et la succession.

La période de fin d’année, en France est synonyme de dons. Dans une premier article nous nous sommes penchés sur la tendance américaine du Giving pledge qui fête ces dix ans. A présent nous nous intéressons à ces stars qui ont choisi de ne pas tout léguer à leurs enfants.

Les 200 millions d’euros de la fortune de Sting n’iront pas à ses enfants.

Comme l’expliquait Sophie Farrugia, dans un article de notre blog, Sting ne transmettra pas sa fortune à ses enfants, du moins pas toute sa fortune. Sting est un artiste qui a connu le succès tant au sein du groupe Police qu’en tant que chanteur solo. Il a indiqué en 2014 que sa fortune, estimée à l’époque à 200 millions d’euros n’ira pas à ses enfants. Il s’attend à ce que ses trois fils et ses trois filles travaillent. Et a déclaré dans une interview «Évidemment, s’ils avaient des ennuis, je les aiderais, mais je n’ai jamais vraiment eu à le faire. Ils ont une éthique du travail qui leur donne envie de réussir selon leur propre mérite. »


Découvrez qui sont vos héritiers

Vous désirez savoir qui sont vos héritiers et comment se déroule une succession ? Vous pouvez réaliser sans aucun frais un Kit Info Succession.


Jean-Jacques Goldman transmet à ses enfants autre chose que de l’argent

En France, Jean Jacques Goldman est un habitué des premières places des classements. Celui des hit-parades tout d’abord avec plus de trente millions de disques vendus. Mais aussi le classement des personnalités les plus populaires auprès des français où il a figuré plusieurs fois en place de numéro un. Mais aussi le classement des artistes les mieux rémunérés. Pour autant, Jean Jacques Goldman a toujours eu soin d’élever ses enfants, loin du luxe dont il pouvait disposer, en leur transmettant le sens et le gout du travail. Lorsque l’on mesure l’implication qui a été la sienne pour soutenir les restos du cœur cela n’est pas surprenant. Qu’il décide de léguer à des œuvres une part importante de sa fortune ou pas il semble qu’il aura transmis à ses enfants des valeurs fortes et pas uniquement une part de ses droits d’auteur.

Jean Gabin était, lui plus traditionnel

L’antithèse de ces personnalités pourrait être Jean Gabin. Jean Gabin avait grandi à la campagne et connu une traversée du désert après la guerre avec peu de rôles et encore moins de cachets. Cela l’a poussé à investir dans la terre. Moyen pour lui de s’assurer contre un revers de popularité et aussi d’assouvir ses rêves d’enfant. Il a acheté un total de 300 hectares de terres au point de déclencher une révolte des paysans locaux qui iront jusqu’à couper les fils de son téléphone et envahir sa propriété ! Emmanuel Pierrat a décrit ces péripéties dans un article consultable en ligne sur Atlantico.

Bourvil n’aura pas transmis un héritage considérable

Un autre exemple intéressant est celui de Bourvil. Acteur talentueux et extrêmement populaire mais dont l’héritage n’aura pas été à la hauteur de ses succès au cinéma. Dans un article du Parisien, son fils témoigne. “Il était à l’abri du besoin. Mais à l’époque, il ne négociait pas de droits sur les entrées en salles. Surtout, il n’a produit qu’un seul film et cela a été un échec, alors il a refusé d’en produire d’autres. Aujourd’hui, mon frère et moi ne touchons qu’entre 4 000 et 8 000 euros par an de ses oeuvres.” Sans le savoir le protagoniste du Corniaud et de la Grande Vadrouille a peut-être été un précurseur. Bourvil n’a pas légué une fortune à ses enfants, mais à lire les déclarations de son fils qui déclarait “Je ne pleure pas du tout sur mon sort !” il semble avoir transmis bien plus que de l’argent.

Les stars et la succession : un sujet souvent compliqué

Il semble difficile de ne pas évoquer les péripéties de la succession de Johnny Halliday. Sujet particulièrement populaire, les déclarations des uns et des autres ont alimentées la presse pendant de long mois. Il semble aujourd’hui que la succession de Johnny ait été finalement bien anticipée avec des donations, et une résidence établie à l’étranger. Autre star très médiatisée dont la succession ne s’annonce pas simple. Maradona a reconnu 5 enfants de trois relations différentes mais l’existence de trois autres enfants a été révélée en 2019.

Les derniers articles par Stéphane Girardot (tout voir)