La fin de l’année : une période faste pour le don

La fin de l’année : une période faste pour le don

Fin d’année rime en France avec don. C’est l’occasion de se pencher sur la tendance américaine du Giving pledge qui fête ces dix ans. C’est aussi l’occasion de s’intéresser à ces stars qui décident de ne pas tout léguer à leurs enfants. Cette première partie se concentre sur l’anniversaire du Giving Pledge. La seconde se focalisera sur les personnalités et leur héritage.

La fin d’année et le don en France

La période de fin d’année c’est, traditionnellement la période où l’on se retrouve en famille. Des grands parents aux petits-enfants la famille est réunie. C’est aussi une période particulière pour les donations. Donations aux associations ou fondations également car 42% des dons sont faits pendant le dernier trimestre en France d’après France Générosités. On peut donc dire que la fin d’année et le don en France vont de concert.

C’est aussi l’occasion de réfléchir, au-delà d’un don ponctuel, à la transmission et à la notion d’héritage. Sujets que nous abordons dans notre série de e-interviews. Ces e-interviews constituent, à travers les témoignages de personnalités que nous avons recueillis, un approche qualitative pour mieux comprendre ces notions clés de succession et de transmission. 

Afin de compléter ces interviews nous avons cherché à mieux comprendre les motivations de ces stars et milliardaires qui ont décidé de donner la majeure partie de leur fortune.


Votre testament en ligne

Votre modèle de testament préparé en ligne pour 29,90 euros. Possibilité de le faire relire et enregistrer par un notaire, sans vous déplacer pour 69,90 euros.


The Giving Pledge ou la philanthropie2.0

Les Etats-Unis sont connus pour un recours importants à la philanthropie. John Davison Rockefeller (1839-1937) fut un seflmade man, un capitaine d’industrie mais aussi un philanthrope. On estime qu’il aura donné 600 millions de dollars.  Autre personnage remarquable,  Chuck Feeney, un milliardaire américain s’était fixé comme objectif de finir “fauché”. Il s’était fixé cet objectif il y a quarante ans et aurait réussi à donner les 8 milliards de dollars de sa fortune le 14 septembre 2020. Précisons tout de même qu’il lui reste deux millions de dollars pour vivre à 89 ans sa retraite. Lui aura donc réussi à éviter le danger que décrivait Andrew Carnegie : « L’homme qui meurt riche meurt déshonoré ». Une initiative de Bill Gates et Warren Buffet mérite notre attention : The Giving Pledge. 

Une initiative lancée par Bill Gates et Warren Buffet

En 2010 Bill Gates et Warren Buffet ont lancé leur initiative « The Giving Pledge » incitant les personnes les plus fortunées des États-Unis à s’engager en donnant la majeure partie de leur argent à des fins philanthropiques. Aujourd’hui, plus de 200 donateurs de 24 pays différents ont rejoint leur appel. Certaines voix critiquent ce phénomène : recours à des fondations familiales, pas de moyens de contrôle sur les engagements pris… Pour autant, cette initiative illustre combien reste vivace la fibre philanthropique et nous conduit à réfléchir aux motivations de ces milliardaires qui choisissent de donner la majeure partie de leur fortune.

Quelle motivation pour ces philanthropes ?  

Il est clair que les deux milliardaires à l’origine de cette initiative ont une capacité à influencer leurs pairs. Il se peut également simplement comme il est indiqué dans un article de Newsweek qu’ils aident tout simplement les autres milliardaires à passer à l’acte. Comme l’indique Laura Arnold, d’Arnold Ventures, il est très difficile de passer d’une idée abstraite à un engagement concret et «The Pledge est un moyen très efficace pour passer à l’acte. » 

Des donations en hausse

Les chiffres communiqués par le National Philantropic Trust montrent qu’en 2019 les particuliers ont donné un total de 449 milliards de dollars. C’est donc plus que l’année record de 2017 où pour la première fois les dons avaient franchis la barre des 400 milliards. Les donations sont donc en hausse.

En France, les chiffres sont d’une autre échelle. France Générosités estiment que les dons en 2019  représentent 7,5 milliards d’euros, chiffre également en hausse (+3,5% de plus par rapport à 2018).

Dans la seconde partie de cet article nous nous attacherons à dresser un tableau des décisions prises par certaines star vis-à-vis de leurs ayant-droits.

Les derniers articles par Stéphane Girardot (tout voir)