1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (8 votes, average: 4,88 out of 5)
Loading...

Revue globale de nos ressources web

Revue globale de nos ressources web

Revue globale de nos ressources web

40 millions. C’est le nombre de français qui ont une identité numérique, par le biais de ressources web diverses : comptes en ligne, d’applications, et de réseaux sociaux. Cela représente 85 % de la population et c’est énorme.

La croissance fulgurante des ressources en ligne

Internet offre aujourd’hui de nombreux services et avec eux une multitude d’options de partage d’informations et d’actions en ligne. Depuis sa création et sa popularisation dans les années 80, il est aujourd’hui possible d’avoir de nombreux comptes et de données en ligne pour partager et stocker des informations. On peut alors posséder différents lieux de ressource pour nos données, que ce soient des noms de domaine, blogs ; des applications ; ou encore des réseaux sociaux numériques.

Il semble important d’expliquer en quoi consistent ces ressources web et ce qu’elles permettent :

  • Noms de domaine :

Un nom de domaine est en fait un nom d’adresse de site internet définit par son URL. Ainsi, un site internet qui possède son propre nom de domaine est tout d’abord plus facile à mémoriser mais permet aussi de renforcer le professionnalisme et la crédibilité d’un site tout en provoquant un sentiment de confiance chez l’internaute. Le but est alors de trouver un nom simple, et évocateur. Il se compose des « www », du nom choisit et du lieu du domaine « .fr », « .com », ou encore « .ue », etc. s’il est français ou international par exemple. Légalement, un nom de domaine se dépose auprès d’un organisme spécifique international, l’Internic ou l’Afnic en France. Mais il y a également des « sous noms de domaine » comme .gouv.fr ou encore asso.fr en France correspondant aux organismes gouvernementaux ou aux associations.

Certaines conditions sont alors nécessaires, comme être titulaire d’une marque déposée (Nutella), ou être une société (une banque par exemple), une association, ou encore en ayant une profession libérale (comme bon nombre de métiers liés à l’Art : photographe, peintre etc.) ou en étant artisan (marbrerie, électricité etc.).

Aujourd’hui il y aurait plus de 300 millions de noms de domaine dans le monde avec le « .com » en tête qui s’élève à presque 120 millions représentant 40% du marché. En France ils seraient 2 880 732, chiffre daté de mai 2015. Avec 41 noms de domaine pour 1000 habitants, la France fait une progression de 51 % en 5 ans. (Source prodomaines.com et afnic.fr)

  • Applications :

Les applications web sont des systèmes manipulables sur un navigateur internet. Comme les sites web, elles sont hébergées sur un serveur, et concernent donc les messageries web, les systèmes de gestion de contenu, ou encore les blogs par exemple. Aujourd’hui les applications deviennent aussi mobiles et se retrouvent sur des smartphones en dépassant la simple messagerie, le journal en ligne, un lecteur de QR code, des recettes en direct, un traducteur multilingue etc. Le mobile est d’ailleurs le système le plus utilisé pour l’usage de ces applications.

On estimerait à 102 milliards le nombre d’applications téléchargées en 2013, un chiffre qui ne cesse de grimper et d’étendre la valeur et la viralité de la transmission de nos données à travers le monde pour atteindre le chiffre de 269 milliards en 2017. Avec plus d’un million d’applications entre les deux plateformes dédiées : App Store et Google Play, cela confirme l’ampleur de tels systèmes. (Source proximobile.com)

  • Réseaux sociaux :
Ressources web : compte Facebook

Ressources web : compte Facebook

Un des plus grands usages d’Internet aujourd’hui et qui ramène énormément de flux et de données. Les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat et d’autres encore en ne parlant que des principaux comptent aujourd’hui, comptent 1,060 milliards d’actifs sur 3,025 milliards d’internautes dans le monde, ce qui représente les 3/4 des internautes et 1/3 de la population mondiale. (Sources http://www.blogdumoderateur.com)

Le réseau est aussi le lieu où l’on échange le plus de données, entre des données personnelles sur ses caractéristiques (âge, sexe, adresse, e-mail, numéro de téléphone…), des photos ou des vidéos, et une messagerie ; les données voyagent, s’échangent et traversent nombres de comptes et de pays sans vraiment s’effacer et être contrôlées. Dans toutes les possibilités d’action aujourd’hui extrêmement variées sur le web, le réseau social reste le plus virulent de par la large gamme de possibilités et sa forte popularité.

Comment faire pour m’y retrouver ?

À la vue de cette multiplicité d’offres et de toutes les ressources web dont on dispose aujourd’hui sur Internet ; il devient nécessaire de s’organiser pour s’y retrouver un peu, ne serait-ce que pour savoir comment on dispose de ses informations et des applications, propriétés, ou tout simplement de ses biens numériques. L’idéal serait de noter dans un lieu sûr ou tout simplement de lister tous ces ressources web car il s’agit réellement de biens au sein desquels on possède des éléments qui peuvent avoir de l’importance, qu’ils soient personnels ou professionnels.

Désormais Testamento permet de faire une liste non seulement de tous les biens matériels dont on dispose (mobiliers, immobiliers, financiers, des véhicules ou encore des animaux) mais aussi des biens numériques à ne pas oublier grâce à l’inventaire de ses biens. Une manière de savoir de quels biens numériques on dispose, comment informer ses proches qu’ils existent si on le souhaite, et si possible, de bien les transmettre à l’avenir.

Je fais mon inventaire

Articles connexes à  « Revue globale de nos ressources web » :

Orianne

Responsable partenariats et recherche à Testamento

Diplômée d’un Master en Information et Communication spécialité Communication des Organisations, Orianne a eu des expériences en presse, journalisme, et en événementiel. Elle occupe actuellement un poste à double compétence professionnelle et recherche, à travers un doctorat en alternance avec Testamento sur le thème de l'identité numérique post-mortem.