Dépendance

Dépendance - Mieux comprendre la dépendance

Dépendance – Mieux comprendre la dépendance

QU’EST-CE QUE LA DEPENDANCE ?

Est déclarée dépendante, toute personne dans l’incapacité de réaliser seul les Actes de la Vie Quotidienne (AVQ) suivants :

  • Se laver
  • Se nourrir
  • S’habiller
  • Se déplacer
  • Changer de position

La grille AGGIR (Autonomie Gérontologie Groupes Iso-Ressources), outil national d’évaluation de mesure de la dépendance, classe les personnes âgées en 6 niveaux de perte d’autonomie : de la dépendance totale (GIR 1) à l’autonomie (GIR 6).

L’ALLONGEMENT DE L’ESPERANCE DE VIE

[table id =23 /]

(1) Source : tables TGH-05 et TGF-05, génération 1975

L’allongement de l’espérance de vie entraîne un nombre croissant de personnes âgées dépendantes. En 9 ans, les hommes ont gagné 2,6 ans d’espérance de vie (source : INED bilan démographique 2012).

En 2040, 2 millions de personnes seront dépendantes en France (source : social-santé.gouv.fr). Sachant qu’aujourd’hui, 1 personne sur 5 est dépendante à 85 ans. Il n’est donc pas rare de rencontrer des personnes qui connaissent ou ont connu un proche en situation de dépendance (c’est le cas de 2 français sur 3, source : CSA 2011).

DEPENDANCE : LES AIDANTS

C’est un réflexe bien naturel que celui de vouloir aider un parent, un proche qui perd peu à peu son autonomie et glisse dans la dépendance. Devenir « aidant » est la suite souvent logique d’une relation filiale, familiale voire d’une amitié. Mais avec le temps cette aide peut se faire de plus en plus lourde et difficile à supporter. Il existe pourtant des solutions qui permettent de redonner du lien et soulager aussi bien l’aidant que la personne en dépendance.

Il y a 11 millions d’aidants (familiaux et professionnels).

4,3 millions : c’est le nombre de personnes qui aident au quotidien, financièrement ou par un soutien moral, une personne de 60 ans et plus.

L’âge moyen des aidants familiaux est de 60 ans, souvent ils s’occupent de leurs parents âgés de 85 ans :

  • 47 % des aidants familiaux sont salariés, et 77% sont des femmes. Elles y consacrent en moyenne 5h30 par jour. Il n’est donc pas rare que les aidants aient à aménager leurs horaires de travail.
  • 48 % des aidants finissent par être atteints d’une maladie chronique.
  • 55 % des aidants seraient intéressés par des formations, 10 % seulement en ont déjà bénéficié.
  • Le rôle d’aidant familial est souvent vécu comme une charge lourde, tant sur le plan psychique que sur les plans physique, émotionnel, social et financier.

LE COÛT DE LA DEPENDANCE

Le coût de la dépendance varie en fonction de 2 principaux facteurs :

  1.  La solution retenue (maintien à domicile, placement dans un établissement spécialisé)
  2.  Le lieu d’habitation (région parisienne, province)

En moyenne, le coût peut varier de 1.800€/mois à domicile à 3.500€/mois en établissement, voire davantage dans un Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD), de surcroît parisien. Un séjour en établissement spécialisé Alzheimer peut représenter un coût s’approchant plus réellement de 4.000€/mois.

Un « reste à charge » important en cas de dépendance totale :

[table id =25 /]

Dans ce contexte, il devient indispensable d’anticiper pour bénéficier d’un accompagnement financier sous forme de rente viagère, susceptible de limiter, voire de couvrir la totalité du « reste à charge », et donc de ne pas entamer son patrimoine.

LES DEMARCHES ADMINISTRATIVES

Les démarches : qui fait quoi et où ?

CAF (Caisse des Allocations Familiales) : gère les aides aux logements

CLIC (Centre Local d’Information et de Coordination) : c’est un guichet unique d’information

Cabinet médical : partenaire privilégié de la personne dépendante

Personnel soignant : pour soutenir la personne dépendante et soulager son entourage

Assureur : AXA a créé une assurance dépendance spécifique « Entour’Age »

Mairie : elle subventionne un établissement public le Centre Communal d’Action Social (CCAS)

Conseil Général : il gère la prise en charge des personnes âgées dépendantes avec des lieux spécifiquement dédiés à l’information (CLIC). Il attribue l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA)

Domicile : famille proche, voisins, amis. Les aidants sont les personnes de l’entourage qui viennent soutenir la personne dépendante

Aide à domicile : elle s’occupe de tout ce qui n’inclut pas les actes de soins relevant d’actes médicaux

DEPENDANCE : LES SOLUTIONS

Compte tenu des conséquences d’un état de dépendance, il est indispensable de prévoir des services pour l’assuré (la personne dépendante) et ses proches (les aidants) sous la forme de conseils et d’informations (santé, juridique, prévention). De même que pour l’aidant, il est important de l’accompagner dans ses démarches, de l’aider à la constitution d’un dossier, de rechercher des services à la personne ou encore des établissements spécialisés.

C’est la raison pour laquelle, il est indispensable de mettre en place une solution dépendance auprès d’un Agent Général d’assurance.

Articles connexes à « Dépendance » :

Laurent Sautereau

Agent général d’assurance exclusif AXA Prévoyance & Patrimoine

Laurent a une solide expérience dans le secteur de la finance où il a commencé sa carrière en 1987 dans le financement d’entreprises. En 1998 il rejoint le Groupe Oddo dans la gestion d’actifs puis en Banque d’Affaires. En 2011 il a une expérience de créateur d’entreprise avant de rejoindre en 2013 AXA Prévoyance & Patrimoine où il est spécialisé dans la protection financière des personnes.

Les derniers articles par Laurent Sautereau (tout voir)