Assurance obsèques, dernières volontés et testament

 

assurance obsèques

 

La perte d’un proche est toujours une étape difficile à surmonter pour la famille. Elle suscite une peine incommensurable à un moment où les obsèques doivent être préparées dans un délai de six jours maximum

Assurance obsèques : comment exprimer ses dernières volontés ?

 

Aussi est-il recommandé, de son vivant, de bien exprimer ses dernières volontés dans un testament olographe et de souscrire une assurance obsèques afin d’alléger ses proches du poids financier de funérailles de plus en plus onéreuses et de ne pas alourdir la peine inévitable par des démarches souvent fastidieuses.

Obsèques : bien exprimer ses dernières volontés

De son vivant, il est important de faire part de ses volontés concernant ses funérailles à sa famille. Le sujet est souvent tabou, pour autant, si vous préférez une crémation à une inhumation classique, il vous faut l’exprimer. Si un simple échange de vive voix peut, en effet, constituer un partage de ses dernières volontés, optez plutôt pour un document écrit dont la légitimité pourra être plus difficilement contestée. Ce document manuscrit peut prendre la forme d’un testament olographe de préférence enregistré chez un notaire (Testamento vous propose ce service en ligne) ou plus largement d’une assurance obsèques. L’avantage de cette dernière option ? Au-delà de préparer vous-même vos funérailles afin d’en libérer la charge à vos proches, elle permet également de régler toutes les questions financières. L’augmentation du coût de la vie, des prestations de services et même des matériaux ont poussé le prix moyen des obsèques à près de 4 000 €. Une dépense qui peut peser extrêmement lourd pour certaines familles. Avec l’assurance obsèques, le souci pécuniaire est complètement effacé. Deux options sont généralement proposées au souscripteur : un contrat en capital ou une prise en charge de l’organisation des funérailles grâce à un contrat en prestations.

Pour la première option, vous déterminez un capital entre 2 000 € et 10 000 € qui sera versé au bénéficiaire de votre choix – déterminé au préalable. Celui-ci utilisera ensuite la somme nécessaire pour s’acquitter des différents frais liés aux obsèques. Le solde éventuel restant sera versé aux bénéficiaires désignés dans le contrat.

La seconde est plus globale. Lors de la souscription à la garantie obsèques, vous choisissez la maison funéraire, la sépulture, les fleurs… Ce sera alors à l’assureur de prendre contact avec le prestataire et de lui faire part de vos souhaits.

Quelle solution choisir ? Il n’y a pas une option qui prévaut sur l’autre ni même un contrat meilleur que l’autre. Le plus intéressant est de souscrire une assurance obsèques qui vous correspond.

L’assurance obsèques et le testament : choisissez la sérénité

 

organisation funérailles

Si l’assurance obsèques est une solution de plus en plus choisie, c’est qu’elle permet de soulager les proches dans une épreuve particulièrement difficile. Simple à souscrire, elle propose également à l’assuré le choix des versements – unique, sous la forme d’une cotisation mensuelle, trimestrielle ou annuelle ou encore en prime viagère. En outre, l’assurance obsèques peut s’accompagner d’un testament olographe qui devra être rédigé, daté et signé de la main du testateur, sans quoi le document pourra être déclaré nul. Aussi afin d’éviter toutes erreurs, vous pouvez faire appel à un notaire qui saura vous guider, notamment sur les expressions à utiliser – les ambiguïtés par exemple comme « je souhaiterais » par exemple sont à proscrire – et de manière générale sur le respect des règles de rédaction. Comme toutes prestations notariales, cette aide aura un coût. Testamento a par conséquent mis en place ce site dédié au testament olographe en ligne. Le principe ? A partir d’un questionnaire simple et précis, le service génère un modèle de testament olographe parfaitement conforme au Code civil. Libre à vous ensuite de l’enregistrer auprès d’un notaire, mais afin d’éviter toutes contestations éventuelles par vos descendants, il est fortement conseillé de le faire. En revanche, sachez que tous changements de votre vivant entraineraient l’annulation de votre premier testament et l’obligation d’en constituer un nouveau suivant toujours les mêmes consignes de rédaction.

Comment faire respecter les termes de l’assurance obsèques ?

A partir du moment où le décès est constaté par un médecin, le bénéficiaire de l’assurance doit envoyer dans un délai de 48h maximum le certificat à l’organisme d’assurance. Cette dernière débloquera alors le capital épargné par le défunt pour le verser au bénéficiaire désigné ou encore prendra contact avec l’entreprise de pompes funèbres choisie par le souscripteur pour lui faire part de ses volontés. La loi Sueur de 2004 prévoit que les garanties obsèques indiquent de manière exhaustive toutes les options choisies par l’assuré ainsi que celles qui ne sont pas prévues dans la prestation. Le contrat doit également stipuler la possibilité de modifier la prestation choisie (inhumation ou crémation, maisons funéraires…) ainsi que le nom même du bénéficiaire. Par ailleurs, la loi de séparation et de régulation des activités bancaires votée le 24 juillet 2013 oblige désormais les assurances à garantir le paiement des funérailles avec le capital de la garantie obsèques. Avant cette loi, l’argent pouvait être utilisé pour financer n’importe quel autre projet !

Souscrire une assurance obsèques, c’est faire le choix de la sérénité. Mais attention de ne pas vous tromper en examinant le contrat en détail et en choisissant une assurance obsèques fiable.

Sid Sansal

Sid Sansal

Web Marketing chez Testamento
Sid a rejoint Testamento fin 2016. Il intervient sur tous les sujets de web marketing au sein de la société.
Sid Sansal