Vincent Humbert : fin de vie et directives anticipées

Vincent Humbert fin de vie et directives anticipées

Vincent Humbert fin de vie et directives anticipées

Affaire Vincent Humbert * Berck Sur Mer, Novembre 2002, Vincent Humbert, patient du Centre Hélio Marin, tétraplégique, aveugle et muet à la suite d’un accident de voiture, adresse une lettre au Président de la République dans laquelle il lui demande officiellement le « droit de mourir ».

Jacques Chirac ne répondra pas favorablement à la demande de Vincent Humbert, évoquant le simple fait qu’il n’en pas le droit. Quelques mois plus tard, sa mère, Marie Humbert, lui administre une dose de pentobarbital de sodium par le biais de son mécanisme d’alimentation.

Retour sur l’affaire Vincent Humbert qui a suscité bien des débats et relancé la polémique de l’euthanasie, des directives anticipées et du droit de chaque individu à disposer de sa propre mort.

Lire la suite