1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

De Johnny Hallyday à Mickael Jackson : comment les stars gèrent-elles leur succession ?

johnny hallyday

De Johnny Hallyday à Mickael Jackson, comment les stars gèrent elles leur succession ? Le décès d’une personnalité aussi marquante que Johnny Halliday est l’occasion de comprendre comment 

La succession de Johnny Hallyday : une situation complexe

Le récent décès de Johnny Hallyday met en lumière la grande question de la succession des stars. Deux enfants biologiques de mères différentes, 2 enfants adoptés, 2 ex-femmes, 1 épouse légitime… La succession s’annonce complexe. Les familles recomposées sont monnaie courante chez les stars, et le rocker ne fait pas partie des exceptions. Concernant les enfants adoptés, ceux-ci ont les mêmes droits que les enfants biologiques, dès lors qu’il s’agit d’une adoption plénière.

L’adoption d’un enfant permet la création de liens juridiques, ce qui permet une transmission du patrimoine simplifiée. Il sera appliqué le même traitement fiscal qu’en présence d’un enfant de sang, abattement et tarif en ligne directe.

Les enfants : les grands gagnants ?

La grande majorité des stars choisissent de léguer la majorité de leurs biens à leurs enfants. C’est le cas de Lady Diana, qui a voulu que sa fortune revienne à ses deux fils, William et Harry. Cependant, lors de son décès, les exécuteurs testamentaires ont imposé une clause stipulant que les enfants devraient attendre leur trentième anniversaire pour recevoir l’héritage maternel.

Michael Jackson a lui choisi de léguer 40 % de sa fortune à ses trois enfants, 40% à sa mère et 20% à des oeuvres caritatives. Son père, ainsi que ses célèbres frères et soeurs, n’ont pas  hérité de la fortune du roi de la pop.

A l’inverse, d’autres célébrités ont décidé de ne rien laisser à leurs enfants. C’est le cas de Philip Seymour Hoffman, qui a légué l’intégralité de sa fortune à sa compagne Mimi O’Donnell. En France, cette situation ne serait pas envisageable. En effet, il est interdit de déshériter ses enfants. C’est également le cas du chanteur Sting qui a déclaré qu’il ne lèguerait pas à ses enfants ce qu’il considère comme « un fardeau ».

Des célébrités parfois très généreuses

Certaines stars préfèrent léguer une grande partie de leur fortune à des associations caritatives. Bill Gates, a ainsi déclaré que la majorité de son héritage reviendrait à la fondation qu’il a créée. L’homme le plus riche du monde est à la tête d’une fortune estimée à 79,2 milliards de dollars. Warren Buffet, la troisième fortune mondiale, a prévu de donner 85 % de ses biens à diverses fondations.